En décembre 2017, j’ai voyagé.

J’ai voyagé loin de la France. J’ai pris l’avion. Plusieurs fois.

Je suis allée en Afrique du Sud. Aller-retour. 2x12h d’avion.

J’ai fait des trajets plus courts. Mais aussi en avion.

Alors, j’ai décidé de compenser en faisant un don.

Non pas pour soigner ma conscience. Pour rétablir l’équilibre.

Mon voyage a contribué à l’émission de particules fines et de gaz à effet de serre.

Les gaz à effet de serre contribue à l’augmentation de la température sur Terre.

J’ai choisi une ONG protégeant les forêts tropicales. Cool Earth.

Cool Earth collabore avec les communautés locales. Main dans la main ils font face à la déforestation.

Cool Earth investit dans l’éducation, l’assainissement, la santé et la production de nourriture des locaux.

Les locaux sont plus à même à faire face aux menaces des industries du bois, de l’extraction minière ou de l’agriculture intensive.

Les locaux disent non au rachat des terres dont ils dépendent.

Cool Earth intervient en Amazonie, en Océanie et dans le bassin du Congo.

Ils disent qu’en sauvant les forêts tropicales on peut sauver la planète.

Je leur fait confiance pour utiliser mon argent efficacement.

Cool Earth a été identifié comme l’une des ONG les plus efficaces pour lutter contre le changement climatique.

Lutter contre la déforestation est une des méthodes les plus efficaces pour lutter contre le changement climatique.

La méthode utilisée par Cool Earth est moins risquée que d’autres et rend autonomes les populations locales.

Les actions de Cool Earth protègent 216,402,960 arbres.

Il est estimé que Cool Earth réduit les émissions de 1 tonne équivalent CO2 pour chaque 1,34$.

Avant d’avoir cette information, j’ai calculé combien je devrais donner pour compenser.

D’après un calculateur d’impact carbone (différent de Cool Earth), mes vols ont émis 4,81 tonnes.

Le calculateur m’a conseillé de donner 96 euros. J’ai arrondi et ai donné 100 euros à Cool Earth.

Après ce don, j’ai fait le calcul.

Ce don contribue à protéger 1 acre soit 1/2 hectare.

Ce don permet d’empêcher l’émission de 86 tonnes équivalent CO2.

J’ai donc donné 18 fois plus que ce que j’aurai dû pour compenser mon voyage.

Bref, j’ai sur-compensé.

Joie pour les forêts tropicales, leurs habitants, et nous tous !

Sources :

https://www.givingwhatwecan.org/report/cool-earth/

https://www.coolearth.org

Forêt autour des chutes Victoria – Zimbawbe

Forêt du jardin botanique de Kirstenbosh – Le Cap, Afrique du Sud

 

Catégories : CohérenceDD en actions

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre cohérente

S'inscrire