Il existe des lieux qui vous permettent d’être plus vrai.e, plus authentique. Ce lieu est pour moi la ville du Cap en Afrique du Sud.

Comme l’un de mes interviewés dit : la cohérence est une danse. Les 15 jours passés dans cette ville m’auront fait vivre mes valeurs de différentes façons, sous différents rythmes et intensités.

La joie

  • Les paysages parcourus sont toujours aussi magnifiques et je pense que cette fois j’ai été plus à même de les apprécier. Face à Table Mountain, le Cap de Bonne Espérance, les plages et l’horizon de l’océan, j’ai ressenti la joie intensément, explicitement dans chacune de mes cellules.
  • Les personnes rencontrées pour mes interviews ont été infiniment bienveillantes. Curieuses de comprendre ma démarche, leur enthousiasme est plus que motivant, c’est une réelle source d’action et de responsabilité pour aller au bout du projet.
  • Le fait d’assister au mariage de mon amie sud-africaine m’a permis d’être réellement heureuse pour elle se mariant à l’homme qu’elle aime et la joie des personnes regroupées autour d’eux étaient véritablement contagieuse.
  • Il existe un mot utiliser ici pour dire à quel point le moment est trop bien : lekker. Je ne cesse de l’utiliser.

La douceur

  • Voyager seule est un vrai plaisir quand on constate qu’il suffit d’écouter ses envies. Sans précipitation, sans stress.
  • Un événement a été moins doux que les autres. Un babouin a volé mon sac pour en vider son contenu sur la plage pour y trouver le sandwich qui s’y cachait. J’en ai perdu mon portable et les clés de la maison où je logeais. Voir cet animal sauvage embarquer toutes mes affaires (passport, micro, portable, clés de maison, …) a été assez traumatisant et m’a fait prendre conscience de ma vulnérabilité face à la nature sauvage et de mon fort attachement au matériel. Cet événement me démontre que j’ai encore du chemin à parcourir pour être en accord avec mes valeurs et vivre dans la simplicité. Mais ma capacité à accepter l’événement après quelques instants de panique et de colère envers ce singe, me montre le chemin déjà parcouru.

L’authenticité

  • J’ai toujours parlé à coeur ouvert aux personnes que j’interrogeais. En faisant ça, j’ai été étonné de voir à quel point les personnes étaient réactives aux questions que je posais sur comment vivre sa vie en accord avec ses valeurs. Enormément des personnes à qui j’ai parlé de mon projet m’ont évoqué comment elles-mêmes étaient à l’affut du sens de leur propre vie. Du chauffeur de taxi, à ma voisine de table au mariage en passant par tous mes amis sud-africains.
  • Les habitants du Cap peuvent changer de plans très rapidement et ont mis au défi mon sens de l’organisation et de la planification. J’apprends de plus en plus à vivre avec l’incertitude des choses. Durant mon séjour j’ai lu «Introduction à la pensée complexe» d’Edgar Morin, ce qui a ajouté une toute nouvelle dimension à ma vision des choses. Rien n’est que linéaire, et pouvoir penser en complexité est une condition essentielle afin de vivre heureux.se. J’en dirai plus dans le documentaire ou dans un prochain article car vivre en cohérence nécessite de vivre avec la complexité.

Authenticité = responsabilité

  • Un élément qui m’attriste tout de même est mon impact environnemental au cours de ce voyage (avion, mais aussi difficulté à réduire mes déchets car trop de tentations et moins d’organisation qu’à la maison). J’ai tout de même réussi à ne pas manger de viande (ou très peu sans faire exprès) car il a été assez facile de trouver des plats végétariens.
  • Par ailleurs, la ville du Cap vit une sévère sécheresse depuis plus d’un an maintenant, et l’utilisation de l’eau doit faire l’objet de la plus grande attention. Un bel exercice qui pousse à réfléchir ensemble sur comment préserver autant d’eau que possible. Et un vrai aperçu de ce que nous réserve l’avenir face au réchauffement climatique…

Le partage

  • Evidemment cette valeur a été au centre de mon voyage étant ici pour recueillir des témoignages sur la recherche de cohérence afin de les partager au plus grand nombre. Mais plus particulièrement, je suis touchée par tout ce que les personnes interviewées ont partagé avec moi. Je ne peux résumer tout ce qui ressort des interviews pour l’instant. Je ne peux que dire que tout ce que j’ai dans la tête fait sens.
  • Je vous souhaite de trouver un lieu dans lequel vous puissiez être aussi inspiré.e que je le suis dans cette ville.
  • J’espère pouvoir faire ressortir tous les éléments recueillis ici et ailleurs dans un documentaire clair, concis et qui saura parlé au maximum d’entre vous.

Pour résumer, je suis extrêmement reconnaissante pour cette moitié de parcours. Je ne suis riche que de mes expériences, et encore tellement de choses à voir dans le sud de cette Afrique si diverse et imprévisible.

 

Toutes les photos ont été prises avec mon appareil Lumix FZ200.

Catégories : Cohérence

1 commentaire

vanessa · décembre 19, 2017 à 16:58

merci Agathe pour ce partage…. et continue à profiter de cette magnifique expérience!

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

S'inscrire à la lettre cohérente

S'inscrire